Les bonnes manières lors d’un séjour aux USA

Les bonnes manières lors d’un séjour aux USA

Chaque année pour voyager aux USA des milliers de personnes doivent obtenir un visa USA. Même si l’obtention d’un visa et d’un passeport biométrique constitue les premières conditions à remplir, il faut aussi savoir bien se comporter durant le séjour. Quelle que soit la durée de votre séjour, être informé des modes de vie dans le pays de destination permet au voyageur de profiter pleinement de son séjour. Pour cela, il faut s’intéresser aux bonnes manières à adopter pour son séjour au pays de l’oncle Sam.

Demandez votre Demande ESTA Pour les Etats-Unis

Vivre à l’américaine

Les écrans ont fait connaître l’Amérique au-delà de ses frontières. En effet grâce aux séries et émissions américaines, presque tout le monde à une idée de la vie américaine.

 

Les États-Unis sont perçus comme un pays de liberté où chaque citoyen a le droit de s’exprimer. Pour ces habitants, l’indépendance est valeur essentielle dont ils sont si fiers. Les Américains s’autosuffisent et ont développé leur propre façon de vivre. Toutefois, cela n’est pas un frein à l’entraide et l’esprit d’équipe.

 

En général, ils se montrent aussi amicaux et accueillants avec les étrangers. Les Américains n’hésitent pas à les approcher pour échanger avec eux, qu’importe l’endroit. Aux États-Unis, les accolades (hugs) et la bise sont courantes et paraissent naturelles même lors d’une première rencontre. Il est possible de faire l’accolade avec quelques tapotements dans le dos pour donner l’impression d’un réconfort.

 

Des manières à éviter lors d’un séjour aux États-Unis

Pour bien se comporter, il faut bien évidemment se débarrasser des mauvaises actions. Par exemple, il faut orienter la bouche dans le creux du coude pour tousser. Pour répondre à une invitation, il ne faut pas s’y rendre sans présent. Un dessert ou du vin est un excellent moyen de faire plaisir à votre hôte.

 

Dans les restaurants, il n’est pas bon de quitter les lieux sans laisser un pourboire au serveur. Pour les Américains, le pourboire est un geste très apprécié. Ils pensent qu’en agissant ainsi, ils améliorent les fins de mois de personnes mal payées comme les barbiers, les barmans, etc.

 

En quittant un restaurant, le client est parfaitement en droit de demander un doggy bag pour emballer le reste de son assiette. Cela est tout à fait toléré dans les sociétés américaines.

 

Face à un interlocuteur qui parle, il faut éviter de l’interrompre ou de hausser le ton qu’importe le sujet de conversation. Pour une bonne entente, un respect réciproque est de mise entre les interlocuteurs. Ainsi donc, il n’est pas acceptable d’arriver dans une file d’attente et de dépasser celle-ci. Il est encore moins admissible de fermer la porte à une personne derrière soi.

 

Pour séjourner aux USA, il faut se conduire poliment avec les uns et les autres. La politesse est un pont essentiel pour le savoir-vivre en ensemble que prônent les Américains. D’ailleurs, il existe divers instituts qui enseignent les codes de conduite sociale dans les endroits publics comme les entreprises, les restaurants…

 

Aux États-Unis, les expressions de salutations courantes et de gratitudes sont couramment utilisées. Il est bien que le voyageur doive s’habituer à quelques-uns avant son séjour, surtout s’il vient d’un pays de langue différente. Outre la politesse, il faut également bien s’habiller. Généralement pour un appel à un évènement, le dress code est précisé.

 

L’expression « casual » désigne un type vestimentaire décontracté. L’invité peut à cette occasion se passer du costume et de la cravate. Ces derniers conviennent par contre lorsque le dress code annonce « black tie ». L’invité doit alors se présenter au rendez-vous vêtu de tenues élégantes ; pourquoi pas robe de cocktail pour les femmes et smoking pour les hommes.

 

Chacun est libre de choisir son type de vêtement dans la gamme variée pourvu que ce soit conforme au dress code indiqué. Bien s’habiller est une nécessité lorsque le voyageur se rend aux USA dans le cas d’une réunion d’affaires, d’un colloque scientifique ou autres. Pour ces circonstances formelles, il est préférable de serrer la main que de faire la bise.

 

Les Américains parlent facilement, mais pas toujours pour aborder des sujets concrets. Ce phénomène très fréquent aux États-Unis est appelé le « small talk ». Pour une bonne immersion, il faut faire la discussion, sinon cela peut-être mal perçut. En communiquant, le voyageur peut parfaitement utiliser les prénoms de ses interlocuteurs. Cela rend l’échange plus fluide et sans complexe.

De toute façon, il n’existe pas en anglais de vouvoiement alors le tutoiement est accepté. Contrairement à la culture culinaire française très acerbe sur la manière de se conduire à table, les Américains sont plus ouverts. Ils leur arrivent d’ailleurs de manger directement à la main. Toutefois, certaines règles sont de mise. À table, il faut éviter de roter, de parler la bouche pleine ou encore de se moucher.

 

Dans la communauté américaine, fort marqué par la liberté, il y a quelques actes à ne pas poser notamment en milieu professionnel ou en public.

 

La consommation de cigarette est à risque non seulement pour le fumeur, mais aussi pour les personnes à proximité. Le voyageur risque de verser une amende à défaut d’être verbalisé par les forces de l’ordre. En dehors du tabac, l’alcool est aussi une substance à ne pas consommer en public. Comme c’est le cas dans plusieurs autres pays, il faut éviter de conduire en état d’ivresse.

 

Les États-Unis comptent plusieurs régions et villes qui partagent des manières de vie commune. Cependant, certaines peuvent être spécifiques à des endroits. Par exemple, l’Oklahoma semble selon un sondage récent être la ville américaine la plus polie.

 

À New York City, ville la plus peuplée des USA, il faut s’habituer au mode de vie assez rapide. Les New-Yorkais sont ponctuels et n’aiment pas perdre du temps. Puis, au Texas ou dans le sud des USA, les formules de politesse anciennes comme : « Sir » et « Ma’am » sont encore utilisées. Les Texans sont des personnes très accueillantes qui accordent une attention particulière à la vie en société.

 

Pour séjourner aux États-Unis, il faut en général bien se comporter et être ponctuel. De petites règles supplémentaires sont à considérer en plus selon la zone dans laquelle va séjourner le voyageur. Afin de pouvoir visiter les USA il faut demander son visa auprès de l’ambassade.

 

Faire votre demande d’autorisation de voyage pour les États-Unis

Un séjour aux USA est possible à la présentation du passeport avec le visa. Ces documents nécessaires pour entrer sur le territoire américain sont coûteux. Même avec un passeport en cours de validité, le traitement de visas requiert aussi beaucoup de temps. L’idéal est d’opter pour une exemption de visa (ESTA). Cette solution préserve des tracasseries pour obtenir un visa.

 

Il est plus simple de préparer son voyage aux USA avec cette dispense plutôt que de faire une demande de visa. Le voyageur a juste à remplir le formulaire ESTA en ligne. Il n’est pas tenu d’avoir réservé un vol dans une compagnie aérienne avant de faire une demande ESTA.

 

L’ESTA permet plus facilement à l’ambassade des États-Unis et aux autorités américaines de contrôler ceux qui passent leur frontière. En effet, les USA constituent un pays à entrées multiples. L’E-visa, avec les conditions qu’il impose, permet de renforcer les formalités d’entrée sur le sol américain et le système de sécurité nationale.

 

Cette exemption n’est accordée qu’aux ressortissants de pays membres du programme d’exemption de visa. Certains pays de l’Union européenne ont signé pour ce programme et leurs habitants n’ont nul besoin d’obtenir leur visa pour de court séjour. Les ressortissants français par exemple ne sont pas soumis à une obligation de visa pour entrer dans le territoire.

 

Toutefois, l’ESTA ne permet de couvrir que 90 jours au maximum, soit trois mois après la date d’émission. Cela est suffisant pour un séjour linguistique. À défaut d’obtenir un visa touristique ou un visa de travail, une personne peut opter pour un voyage électronique. Cela lui donne la possibilité de visiter les parcs nationaux et les grands espaces dans l’Ouest américain.

 

Il en existe plusieurs, dont le Monument Valley, le Grand Canyon, la Statue de la Liberté… Souvent, les voyageurs qui se rendent à Las Vegas ne manquent pas de visiter la Vallée de la mort connue pour être le plus grand parc national des États-Unis. D’autres villes comme San Francisco et Los Angeles sont également des destinations pour vivre son rêve américain.

 

Pour les courts séjours, un visa n’est pas nécessaire. Cependant, si le voyageur souhaite allonger la durée de votre séjour, il faut nécessairement prendre un visa. Ce document de voyage s’obtient en remplissant le formulaire de demande de visa. Il faut consulter l’ambassade des États-Unis pour connaitre toutes les pièces à réunir pour les demandes de visa.

 

Il en existe de deux types : visa longue durée et visa de court séjour. Avec le premier, le voyageur est épargné de la demande de titre de séjour. Ce visa valant titre de séjour lui accorde 4 à 12 mois de plus. Pour bénéficier d’un titre de séjour, il faut être étranger majeur ou ressortissant d’un état de l’espace économique.

Demandez votre Demande ESTA Pour les Etats-Unis