ESTA Visa

.

L’ESTA ou Electronic System for Travel Authorization (système électronique d’autorisation de voyage)

L’ESTA C’est quoi ? L’ESTA ou Electronic System for Travel Authorization, appelé SEAV ou système électronique d’autorisation de voyage est un dispositif qui a été spécialement mis en place pour certains voyageurs qui vont aller aux États-Unis. Son application date du mois d’août 2008. Ce système revêt un caractère obligatoire depuis le mois de janvier 2009.

 

Le département de la Sécurité intérieure américaine l’utilise dans le but de contrôler les entrées et sorties du territoire.

Ce système s’adresse uniquement aux ressortissants de pays éligible au PEV ou Programme d’Exemption de Visa. Même si le visa n’est pas nécessaire, il reste indispensable que les autorités locales puissent suivre les mouvements.

 

Concrètement, les voyageurs éligibles sont invités à remplir un formulaire ESTA en ligne portant le numéro I-942 en vue d’entrer aux États-Unis. Attention, bien qu’il reste envisageable de procéder à une régularisation des papiers à l’arrivée dans un aéroport américain, il faut rester conscient du risque d’être frappé d’une interdiction de vol si vous ne disposez pas un ESTA.

 

Noter que l’ESTA a fait l’objet de diverses critiques. Certains avancent le fait que sa mise en place pourrait être considérée comme une extension des frontières américaines au-delà des USA. Des voyageurs souhaitant venir en territoire américain pourraient se voir refuser un visa sans avoir pu avoir une entrevue en direct avec une représentation de l’administration.

 

Il est intéressant de noter que la Commission européenne envisage également d’adopter un dispositif similaire à l’ESTA, mais qui serait appliqué aux voyageurs venant de pays tiers et qui ne sont pas contraints de présenter un visa à leur arrivée en territoire européen. Ce système porterait l’appellation d’ « European Travel Information and Authorization System » pour ETIAS. Une phase de test devrait être mise en œuvre avant son application effective.

 

Votre demande d’ESTA pour les USA

Comment fonctionne l’ESTA ?

En effectuant une demande ESTA, les voyageurs sont soumis à divers contrôles. Les responsables consultent notamment les données biométriques stockées au niveau fédéral. Il peut s’agir du Codis qui est une banque de données ADN, de l’AFIS (pour le FBI) ou d’une banque de données émanant d’une agence de renseignement. L’objectif est de vérifier que le voyageur n’est pas répertorié dans ces fichiers. Dans ce cas, il se voit délivrer une autorisation qui est valable pendant une durée de 2 ans, ou jusqu’à ce que son passeport expire.

 

En pratique, un voyageur qui demande un ESTA remplit deux formulaires, ceux portant respectivement les numéros I-942 et I-94W. Ce document reste valable qu’il envisage de se déplacer en avion ou en bateau. Les données ainsi fournies sont exploitées par le département du Commerce, le bureau du recensement ainsi que le DSI.

 

Les démarches en vue de l’obtention d’un ESTA s’effectuent donc en ligne et il est conseillé d’effectuer la demande au moins 3 jours, soit 72 heures, avant de partir pour les États-Unis. Ce n’est pas une obligation, mais c’est vivement recommandé.

 

Dans tous les cas, la réponse est généralement donnée très vite, pratiquement immédiatement. Il existe alors trois possibilités :

  • L’autorisation est accordée : il est possible d’effectuer le voyage. Cette réponse est celle qui est donnée le plus souvent, après quelques heures ou, au pire, quelques jours ;
  • Le voyage n’est pas autorisé : il faut que le voyageur demande un visa pour un séjour temporaire auprès d’une ambassade américaine en vue d’un séjour aux États-Unis. À noter que le processus est plus long dans ce cas, dans la mesure où une entrevue avec un officier consulaire est à prévoir. En outre, il existe toujours un risque de se voir refuser le visa ;
  • L’autorisation est en cours : l’autorisation définitive va être octroyée dans les 72 heures, avec possibilité de suivre l’évolution du dossier en se rendant sur le site officiel de demande d’ESTA.

 

Il faut justement souligner que les demandes de l’autorisation ESTA s’effectuent exclusivement auprès d’un site spécifique mis en place par le Gouvernement des USA. Bien qu’il existe des prestataires qui proposent des services de demandes payants, il est essentiel de savoir qu’ils ne sont pas cautionnés par les autorités américaines.

 

À partir du 8 septembre 2010, la démarche est devenue payante. Le prix correspond au traitement à proprement dit du dossier. Les 10 $ restants sont destinés à promouvoir le tourisme.

 

Les systèmes d’autorisation de voyage dans d’autres pays du monde

En Australie

Un dispositif semblable à l’ESTA avait été mis en place du côté australien, avant même que les États-Unis s’y mettent. Il s’agit de l’ETA ou Electronic Travel Authority. C’est un document valable pour une durée totale de 3 mois et valable pour quelques pays uniquement, à savoir : les États-Unis, le Canada, le Japon, Brunéi, la Corée du Sud, la Malaisie, Singapour et Hong-kong.

 

L’Union Européenne

Du côté européen, l’ETIAS devrait être mis en place à partir de l’année 2021. Un organisme spécifique devrait prendre en charge de dispositif, faisant en sorte de faire un recoupement entre les informations fournies par les voyageurs et des bases de données comme Interpol, Shengen ou encore Europol.

L’ETIAS est spécialement mis en place pour un séjour qui n’excède pas 90 jours. Le document ainsi délivré est valable pour 3 mois, pour un coût de 7 euros.

26 pays sont concernés par ce dispositif, en l’occurrence les 22 états de l’Union Européen, auxquels viennent s’ajouter la Norvège, l’Islande, le Liechtenstein, la Suisse, Saint-Marin, le Vatican et Monaco.

 

La Chine

En République de Chine, les non-résidents sont invités à remplir une carte d’arrivée. Cette option mise en place à partir du 1er juillet 2015 permet non seulement de limiter l’empreinte carbone, mais aussi et surtout pour faciliter les formalités d’arrivée dans le pays. À noter qu’il s’agit d’une démarche entièrement gratuite et facultative à entreprendre au poste-frontière. D’ailleurs il faut en notifier l’agent à l’arrivée.

Votre demande d’ESTA pour les USA