ESTA USA

.

Tout ce qu’il faut savoir sur l’autorisation ESTA

La mise en place du formulaire ESTA a été motivée par la volonté de consolider la sécurité au sein du territoire américain. Pour cela, les arrivées aux États-Unis sont strictement filtrées. L’ESTA est une autorisation faisant partie intégrante du VWP ou Visa Waiver Program. Sa gestion est assurée par la DHS, le département de Sécurité intérieure américain.

 

Votre demande d’ESTA pour les USA

 

 

L’ESTA est un document qui a la valeur d’une autorisation : sa validation conditionne l’entrée sur le territoire américain. Il est intéressant de noter que les informations qui sont exigées des demandeurs (que ce soit des informations personnelles ou concernant le voyage) sont utilisées pour procéder à une filtration. Le personnel du service d’immigration peut facilement faire le tri.

 

Il convient de souligner que tout voyageur doit compléter une demande individuelle (mineur ou adulte) en vue d’un voyage vers les États-Unis, que ce soit la voie aérienne ou maritime. Que ce soit un couple, une famille ou un groupe, chacun doit remplir un formulaire ESTA et payer les frais prévus à cet effet. Attention, même les tout-petits sont concernés même dans le cas où il n’y a pas de billet d’avion à leur nom.

 

Il faut aussi savoir que la possession d’une autorisation ESTA vous donne la possibilité de vous envoler vers les États-Unis, mais il ne s’agit pas d’un sésame pour entrer sur le territoire. En effet, l’agent à la douane doit encore vérifier votre demande et décide si vous pouvez effectivement mettre les pieds aux USA.

 

En outre, l’ESTA ne doit pas être confondu avec un visa. Ce sont deux choses totalement différentes et les droits y afférents ne sont pas les mêmes. Par exemple, la possession d’une autorisation américaine ESTA ne donne pas la possibilité de voyager au Canada. Si vous envisagez de vous rendre là-bas, il vous faut remplir un formulaire ESTA Canada.

 

Concernant l’ESTA, cette autorisation vous offre l’occasion de concrétiser différents projets aux États-Unis. Voici ce que vous pouvez programmer :

  • Séjourner pour une durée maximum de 90 jours aux États-Unis ;
  • Transit sur le territoire américain (escale dans le cadre d’un voyage vers un autre pays comme le Canada) ;
  • Visiter le pays (New York, Miami, Las Vegas, Chicago…) ou encore aller à Cuba ;
  • Prendre part de manière bénévole à diverses activités autour de la musique, du sport ou encore du social ;
  • Assister à des cours (mais ne donnant néanmoins pas droit à des crédits en vue de l’obtention d’un diplôme universitaire).

 

Pour les personnes qui voyagent pour affaires, les possibilités sont donc plutôt larges. En plus des obligations professionnelles et des réunions, il est également possible de participer à des formations courtes.

[/vc_column_text]

[/vc_column][/vc_row]